Hopital de saint Gaudens

Publié le par bassia

Pendant que les métropoles courent leurs sprints, les sous préfectures s'épuisent. +35% en 10 ans pour les impôts locaux, une nationale N117 refaite 2 fois en moins de 10 ans pour finalement la peindre sur 1/3 de sa surface et nous demander d'y rouler à 80Km/h, des stations de ski (du 31) qui attendent leurs ouvertures administratives alors que la neige est là et qui attendent des subventions des communes jusqu'à l'Isle en Dodon, du département et maintenant de la Région (!) pour des canons à neige utilisés par 10% de la population (dont je fais parti) dans un modèle climatologique qui est sans issue. Pendant ce temps, il manque 30 000€ pour le mobilier de la maison de santé, portée à bouts de bras par quelques médecins courageux face à l'ARS. Une maison qui est devenue indispensable (dans une sous préfecture) parce que l'ETAT a crée la pénurie de médecins et autres personnels de santé pendant que la population vieillissait inexorablement. Depuis longtemps, la mairie fait son possible pour conserver l’hôpital (les entreprises locales avaient même aidé à installation du 1er scanner). Mais là on est au bout d'un système qui par bien des aspects est absurde PS : Messieurs les politiques, plutôt que de bloquer Biarritz pendant 5j de plein été, allez sur un porte avion au milieu de l'océan, le peuple ne vous dérangera pas.

Publié dans coup de gueule

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article